We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

De l'autre c​ô​té

by La Fraction

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
Tout va bien 03:13
TOUT VA BIEN J’ai pas le cœur à chanter, j’ai pas le cœur à rire Pourtant j’aime bien chanter et j’adore faire le pitre Aujourd’hui c’est un jour sans Tout remonte en coups de sang La hargne des mots, les gestes impatients Quand le filtre du beau, si ténu, est tributaire D’une joie fabriquée, mes espoirs se diluent dans l’atmosphère Tous les jours un chantier Jamais terminé La fatigue survient, pourquoi à ce moment-là ? Tout, tout va bien Mais j’ai beau regarder autour Aujourd’hui j’ai pas envie, j’ai même pas la rigole J’ai beau fumer sans répit, pas moyen que j’décolle Petite chose minuscule États d’âme ridicules Il y a tant à faire, pourquoi tout m’indiffère ? Tout, tout va bien Mais j’ai beau regarder autour Je ne vois rien de bien Tout, tout, tout va bien Mais j’ai beau regarder autour Le moteur est en panne, c’est pas trop la dynamique J’aimerais faire sauter mon crâne à grands coups de dynamite Arracher les pensées Vaines et les présupposés Faire table rase, tout recommencer Tout, tout va bien Mais j’ai beau regarder autour Je ne vois rien de bien Tout, tout, tout va bien Mais je ne vois plus rien Que le reflet du monde qui s’éteint IT’S ALRIGHT I am in no mood for singing I am in no mood for laughing Even if I like to sing and I love to be silly Today is an off day Everything comes in sudden outbursts The rage of words, the impatient gestures When the beauty filter Depends on fake joy, my hopes Disappear into thin air Everyday is under construction, Never ending Fatigue strikes, why now? It’s alright Until I look around Today I don’t feel like it, I’m not in the mood for jokes Even chainsmoking can’t get me high Insignificant Doubting myself So much to be done, why do I care so little? It’s alright Until I look around I don’t see anything good It’s alright Until I look around Engine has broke down, no energy today I’d like to blow my mind with dynamite Throw away the petty thoughts And the presomptions Obliterate, start from scratch It’s alright Until I look around I don’t see anything good It’s alright I don’t see anything But the reflection of the world That is passing away
2.
Les silences 02:58
LES SILENCES La force de ces silences Qu’aucun de nous ne brise Secret de l’innocence Éternelle méprise Et ces regards troublés Sans qu’un mot ne se dise Invitent nos pensées À refuser le pire Le pire, qui nous sépare Tant de non-dits étouffent Les seuls sentiments Bienveillants ou rétifs À s’exprimer à temps Et ces regards troublés Sans qu’un mot ne se dise Et puis toutes ces pensées Pour éviter le pire Le pire, le vide, qui nous séparent Ce vide nous sépare Et toujours ces silences Qu’aucun de nous ne brise Tout devient simple et tendre Le bonheur, la méprise Et ces regards troublés Ne vois-tu rien venir ? Et puissent toutes nos pensées Nous éviter le pire Le pire, c’est le vide qui nous sépare Ce vide nous sépare Le pire nous sépare Le pire, c’est le vide qui nous sépare SILENCES The strength of those silences That none of us will break The secret of innocence The endless mistake And those confused stares Without a word being said Invite our thoughts To avoid the worst The worst is the emptiness that pulls us apart All of the unsaid is smothering Our feelings Whether they be tender or too stubborn To express themselves in time And those confused stares Without a word being said And all our thoughts To avoid the worst The worst, the void that pull us apart This void pulls us apart And still those silences That neither is breaking Everything becomes easy and sweet Happiness, misunderstanding, And those confused stares Can’t you see it coming? And may all these thoughts keep us from the worst The worst is the void that pulls us apart This void is pulling us apart The worst Is pulling us part The worst is the void that pulls us apart
3.
TROP VIEUX POUR MOURIR JEUNES On est trop vieux pour mourir jeunes Ça fait longtemps qu’on a passé Nos illusions, nos rêves secrets À la moulinette des heures gâchées Après toutes ces années d’errance De lutte à chercher la beauté Il faut se rendre à l’évidence Elle est drôlement bien cachée Comme d’un grondement naît le tonnerre D’une lancinance naît la colère Je vois à travers le brouillard La beauté qui élève les regards Nos rêves n’étaient pas si grands C’est nous qui nous sentions petits Mais on peut avoir une âme d’enfant Et avoir un gros appétit J’ai parfois comme le sentiment D’avoir égaré l’essentiel L’espace, le désir et le vent Ma mémoire s’allège au fil des temps Comme d’un grondement naît le tonnerre D’une lancinance naît la colère Je vois à travers le brouillard La beauté qui élève les regards On est trop vieux pour mourir jeunes Alors puisqu’on a une rallonge Pour apaiser ce qui nous ronge On se branche au condensateur J’ai parfois comme le sentiment D’avoir égaré l’essentiel Mais vole encore au gré du vent Le chant des colères éternelles Comme d’un grondement naît le tonnerre D’une lancinance naît la colère Je vois à travers le brouillard La beauté qui élève les regards TOO OLD TO DIE YOUNG We are too old to die young Our illusions, our secret dreams have been Chopped through the grinder of wasted hours a long time ago After all these years of wandering And struggle looking for beauty That’s been very well hidden indeed Just as thunder arises from a rumble Anger arises from a throbbing pain I can see through the fog Beauty raising the views Our dreams did not seem so big It was just us feeling small You can be a child at heart And still have lust for life Sometimes I feel I have lost what is most important Space, desire and wind My memory fades over time Just as thunder arises from a rumble Anger arises from a throbbing pain I can see through the fog Beauty raising the views We are too old to die young Since we’ve been given extra-time To appease what is consuming us We dig ourselves in Sometimes I feel I have lost what is most important But the melody of eternal anger Is still floating with the wind Just as thunder arises from a rumble Anger arises from a throbbing pain I can see through the fog Beauty raising the views
4.
Pas d'enfant 02:28
PAS D’ENFANT Tu as roulé ta bosse La guitare à la main Un camion pour carrosse Rempli de magiciens Tu disais que les gosses Ce serait pour demain Un appétit féroce Galvanisait ta quête D’amitiés et de fêtes D’idéaux, de refrains Ta famille, Carabosse Elle est celle des copains Un jour tu as eu comme un mirage Une belle image Tachée de sang Un jour tu as su qu’il était sage De prendre le large Tu as posé ton cœur Là où l’amour vibrait Et noyé de tes pleurs Celui qui s’en allait Qu’importe les malheurs Et vive la liberté Il t’a fallu encore Affronter des procès Quand trahie par ton corps Ou un jeteur de sorts Tu larguais sans regrets La vie qui s’annonçait Un jour tu as vu comme un mirage Une belle image Tachée de sang Un jour tu as su qu’il était sage De prendre le large Et t’as eu 40 ans Et t’as eu encore plus On t’a dit c’est maintenant Après tu pourras plus Tant de sollicitude Tu n’en demandais pas tant Tu as montré les dents Et repris ton histoire Restée sourde aux bobards Des vendeurs de moutards Et tu danses toute la nuit Au son des guitares Un jour tu as vu comme un mirage Une belle image Tachée de sang Un jour tu as su qu’il était sage De prendre le large Un jour tu as vu comme un mirage Une belle image Un jour tu as su qu’il était sage De prendre le large Et de faire sans Pas d’enfant NO CHILD You travelled around Guitar in hand A van was your castle Filled with magicians You said children were for another day A ferocious lust Drove your quest For friendships and parties For dreams, for songs Your family, Crone, Is the one made of friends One day you had a flash You saw a beautiful image Stained with blood One day you realised it would be wise To go on the lam You set down your heart Where love vibrated And drowned with tears The one who was leaving Whatever the woes And long live freedom You still had To face trials When betrayed by your body Or by witchcraft You dumped the coming life With no regrets One day you had a flash You saw a beautiful image Stained with blood One day you realised it would be wise To go on the lam Then you turned 40 And even older You were told now is the time Later you won’t be able to anymore So much advice that You did not ask for You bared your teeth And went on with your life Deaf to the fairy tales Told by the breeders Instead you dance all night long To the sound of guitars One day you had a flash You saw a beautiful image Stained with blood One day you realised it would be wise To go on the lam One day you had a flash You saw a beautiful image One day you realised it would be wise To go on the lam And to do without No child
5.
TERRE DAMNÉE Un soleil de plomb Assèche la terre déjà dure Floute l’horizon Le mirage d’un futur Une lumière blanche Infernale aveuglante Jamais ne flanche Éclaire des visages pâles Un vent tourbillon Secoue la nature Efface les sillons Les traces d’anciennes cultures Une déferlante Redoutable, puissante Se dresse, menaçante Avale des villages morts Au panthéon Des meilleurs augures Nous étions des millions Prêts pour la belle aventure Dans la tourmente Surgissant du passé Une rengaine obsédante Des mots oubliés Reviennent et hantent Les âmes errantes Sonnent la revanche Des damnés de la terre Et de la terre damnée WRETCHED EARTH A blazing sun Dries up the hardened ground Blurs the horizon Mirage of a future A white light Fiendishly blinding Never gives up Illuminating pale faces A gust of wind Overturns nature Erases the furrows Vestiges of ancient cultures A breaking wave Impressive and powerful Arises, theatening, Swallows dead villages In the pantheon Of good omens We were millions Ready for the promising adventure In the turmoil, Looming from the past An obsessive anthem Some forgotten words Come back and haunt Wandering souls Announcing revenge From the wretched of the earth And for the wretched earth
6.
Les démons 02:51
LES DÉMONS J’ai capturé tous les démons Que j’ai croisés sur mon chemin La route est longue, tu sais Maintenant dans ma caboche y en a plein Bien trop souvent ils se réveillent Et pas tout le temps dans mon sommeil C’est les yeux grands ouverts Que le cauchemar s’éveille À travers eux je vois le monde Violent injuste et dégueulasse Rempli de gens immondes Rien à mes yeux ne trouve grâce Puis ils deviennent plus insidieux Quand c’est à moi qu’ils s’adressent Et installent dans ma tête Les pires questions qui se répètent Ne pas renoncer Ne pas faiblir Ne pas partir Ne pas s’enfuir Quand dans l’abîme ils me projettent Dans mon esprit un monstre guette À trop leur ressembler Me voici qui cours à ma perte Sans plus attendre je dois lutter Pour que ce tourbillon s’arrête Détruire toutes ces pensées Et enfin vivre en liberté Ne pas renoncer Ne pas faiblir Ne pas partir Ne pas s’enfuir THE DEMONS I captured all the demons Who have crossed my path It’s been a long road, you know Now in my head there are plenty of them They wake up far too often And not always when I am asleep With my eyes wide open The nightmare awakens Through them I see the world Violent, unfair and shitty Full of despicable people Nothing in my eyes is worthy Then they become more deceptive As they talk to me And fill my head with Terrible never-ending questions Don’t give up Don’t fail Don’t leave Don’t run away When they throw me into the abyss In my mind a monster lurks By trying to look like them I am heading to my own ruin Without delay, I have to fight To stop this whirlwind Destroy all these thoughts To finally live free Don’t give up Don’t fail Don’t leave Don’t run away
7.
DE L’AUTRE CÔTÉ De l’autre côté je ne vois que des ombres Monstres de solitude en absence d’existence Livrant leur naïveté à une vie.0 Je vois ces gens perdus sans autre référence Que sur écran glacé des propos éructés On dirait qu’aujourd’hui le pire est connecté De l’autre côté Comme des chiens assoiffés de rumeurs, de complots Ces esprits torturés, en devenant bourreaux N’ont pour seules cagoules que des pseudonymes idiots Ils communiquent alors en abrégé La pensée se réduit à des messages twittés L’ignorance, l’invective ont le droit de cité De l’autre côté Pris dans le tourbillon des milliers d’amitiés Ils se vautrent et s’exhibent sans même se soucier Qu’ils se fliquent eux-mêmes en espérant briller Et moi, comme si souvent, je reste à regarder Le tout nouveau collier qu’on vous a fabriqué Pour vivre .0, faut rester connecté De l’autre côté ON THE OTHER SIDE On the other side I see nothing but shadows Monsters of loneliness desperate for existence Giving up their innocence for a .0 life I see these lost people with no other reference Than the comments spit out from the shiny screen Seems like nowadays the worst is connected On the other side Like dogs thirsty for rumors and conspiracies These tortured minds become the torturers Using stupid pseudonyms as their only mask They communicate in abbreviated words Thinking as short as the length of a tweet Ignorance and abuse have found their rightful place On the other side Caught up in the whirlwind of thousands of friendships They wallow and show off without even caring That they are their own cops in their quest for glory And as I often do, I just sit and watch The brand-new collar made for you To live .0, you have to stay connected On the other side
8.
La cuisine 02:16
LA CUISINE À la criée, sur le marché Prenez des millions de salariés Accablés par toute une vie de labeur Plongez-les dans l’adversité Saupoudrez d’idées du passé Afin de faire monter la peur Mm, salez Mm, mélangez Mm, goûtez Nappez de quelques thèmes rabâchés Des discours sur les étrangers Des salades de toutes les couleurs Votre plat est bientôt prêt Prévoyez un plateau télé Pour l’apprécier à sa juste valeur Mm, salez Mm, mélangez Mm, goûtez C’est pas tout à fait prêt Faites-les bouillir à petit feu Quand ils remontent à la surface Ajoutez encore un peu Quelques idées bien dégueulasses Mais cette cuisine, on la connaît Depuis longtemps C’est une pitance qui pue la manigance Elle reste en travers de nos gorges On la dégueule et on se torche Et on garde les yeux fermés pour l’avaler Encore, encore, encore, encore RECIPE At the fish market (or on any market) Take millions of workers Beaten down by a lifetime of toil Drop them into adversity Sprinkle them with ideas from the past In order to raise the fear Mm add salt Mm stir it Mm taste it Coat with some rehashed themes And speeches about foreigners Some rubbish from all kinds of bins Your dish will be ready soon Don’t forget the tv tray If you want to fully appreciate it Mm add salt Mm stir it Mm taste it Not quite ready yet Boil them at low heat And when they reach the surface Add more noxious ideas But we all know what they are feeding us It’s been around for a while A slop served with tricks That sticks in our throats We throw it up then wipe our mouths We shut our eyes and swallow Again, again, again and again
9.
Le gris 02:35
LE GRIS Je vois du gris Et le gris c’est joli Je vois la mer Baltique Et ses flots inquiétants Qui s’élancent à la rive Inlassablement Je vois du gris Et c’est le gris joli Des reflets métalliques Sur les toits, la nuit La Lune qui dérive Disparaît au levant Je vois du gris Dans ton humeur chagrine Tu te poses des questions T’aimerais être moins con Mais tu te débines Dans tes illusions C’est encore lui Quand ton chagrin décline Le gris bâtit des ponts Au cœur de nos passions Et tisse entre les lignes De nouveaux horizons Pourquoi le gris Un peu terne, un peu triste Incarnerait-il mieux Que le rouge le feu Des idées polémiques Des sentiments fougueux Parce que le gris C’est joli C’est le gris de tes yeux Qui allume le feu De mes envies De mon rêve amoureux GREY I see grey And grey is beautiful I see the Baltic sea And its threatening waves Dashing against the shore Tirelessly I see grey And it’s the same pretty grey As the metallic reflections On the roofs at night The drifting moon Disappears in the rising sun I see grey In your mournful mood You take a good look at yourself You would like to be less of a dumbass But you prefer to escape Into your illusions It’s grey again When your sorrows go downhill Grey builds bridges At the heart of our passions And weaves between the lines New horizons Why should grey A bit dull, a bit sad Embody the fire Of controversial ideas And ardent feelings Better than red ? Because grey Is pretty It is the grey of your eyes That lights the fire Of my desires Of my fantasies
10.
LA CROISÉE DES CHEMINS Enfin la croisée des chemins Soit on casse tout, soit on fait rien Certains ont déjà commencé Dans le ciel volent les pavés C’est la farandole des vauriens Tout au fond de nos cœurs Ce fond extrême qu’on ne révèle à personne Résonne Le souvenir des trahisons passées Nos casseurs ont bien du talent Et ils essaiment à tous les vents Car la révolte gronde Achevons le vieux monde Ensemble, rouges et noirs on s’entend Tout au fond de nos cœurs Ce fond extrême qu’on ne révèle à personne Résonne Le souvenir des trahisons passées Les technocrates à la lanterne ! Et la fête sur tous les ronds-points Ils ont la police On a la peau dure Sans eux j’envisage un futur Tout au fond de nos cœurs Ce fond extrême qu’on ne révèle à personne Résonne Le souvenir des trahisons passées On sait Tout pourrait recommencer Mais reste un espoir insensé Ce privilège des opprimés CROSSROADS We are at a crossroads at last Either we break everything, or we do nothing Some have already started Bricks are flying in the air Rascals dancing a jig Deep in the bottom of our hearts This very center we keep secret The memory of past betrayals Is resonating Our troublemakers are talented indeed And they swarm all over the place Because revolt is rumbling Let us finish with the old world Together, red and black can get along Deep in the bottom of our hearts This very center we keep secret The memory of past betrayals Is resounding Let us hang the technocrats! Let us party on all roundabout They have the law We have thick skin Without them I can imagine a future Deep in the bottom of our hearts This very center we keep secret The memory of past betrayals Is resounding We know it Everything could happen again But a foolish hope remains This privilege of the oppressed

about

Disque réalisé par Fraction Productions, Stonehenge Rds, Gestalt, Maloka, Mass Productions, Tranzophobia, Crash Disques, Twisted Chords, Trujaca Fala, Konstroy, Mescufurus (+ General Strike CD).

credits

released April 19, 2022

license

all rights reserved

tags

about

La Fraction Paris, France

La Fraction is a punk rock band since 1992.

PROCHAINS CONCERTS :
11 mars à Saint- Étienne avec Plutôt Mourir, Ersatz, Erratum (et Zone Infinie ?)
18 mars au Puyset-Doré avec Dirty old mat et Silly walk.
.
... more

contact / help

Contact La Fraction

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like La Fraction, you may also like: